ECOUTEZ LA RADIO RAS EN DIRECT DE CONAKRY

Sélections nationales : Antonio a enfin compris que le social ne construit pas ?

Plusieurs décisions sont tombées tard la soirée du jeudi, 19 septembre 2019 au sein de la Fédération Guinéenne – FEGUIFOOT qui cherche plutôt à relancer le football national après les mauvais résultats, tantôt humiliants, tantôt décevants, enregistrés ces derniers temps dans les compétitions internationales par les équipes nationales de la Guinée, du plus grand au plus petit.

Trois décisions tombées simultanément…

Une première décision concerne l’équipe nationale A. Après le récent recrutement du Français Didier Six, la Feguifoot a pensé aussi à recomposer le staff technique. Ainsi l’ancien attaquant du Syli Kaba Diawara a été nommé premier entraîneur assistant. Libre de tout contrat depuis son départ du Hafia FC (Ligue1 locale), Mandjou Diallo est nommé deuxième entraîneur assistant. Le Français Éric Caballero revient en tant que préparateur physique. Kemoko Camara, l’ancien gardien du Syli, revient comme entraineur des gardiens. Les médecins sont Tafsir Soumah et Bruno Dacruz. Les kinés se nomment : Ousmane Bah et Alsény Sylla. L’intendant s’appelle Edgar Badara Sylla et le cordinateur général est Ousmane Decazi Camara.

INFO MEDIAS Le staff technique et medical du Syli A

Publiée par Feguifoot sur Jeudi 19 septembre 2019

Dans une autre décision, la Feguifoot a nommé Dian Bobo Baldé, ancien défenseur central du Syli sénior (51 sélections, 2 buts – selon Wikipedia) au poste d’entraîneur-Sélectionneur de l’équipe nationale des moins de 20 ans. Fraîchement sorti d’une formation d’entraîneur, Dian Bobo qui reste et demeure un exemple de footballeur guinéen, qui à son temps, n’a pas manqué de donner soi pour sa patrie, a par le passé été membre du staff technique, coordinateur sportif du Syli A sous l’ère Michel Dussuyer, l’actuel sélectionneur du Bénin.

Info médias : nomination d’un nouvel entraîneur des U20.

Publiée par Feguifoot sur Jeudi 19 septembre 2019

La dernière décision, pourrait-on dire, la plus attendue par plus d’un guinéen, est celle concernant l’éviction à la tête du Syli, de Souleymane Camara alias Abédi dont la prestation ne rime toujours pas avec la satisfaction du public guinéen. Ainsi après avoir échoué à la porte de la CAN U23, Souleymane Camara alias Abedi a été démis de ses fonctions par la Feguifoot. De surcroît, il a été remplacé par Mory Fofana, un grand méconnu du grand public.

INFO MEDIASSouleymane CAMARA n'est plus Selectioneur des U23

Publiée par Feguifoot sur Jeudi 19 septembre 2019

Info médias : un nouvel entraîneur des U23

Publiée par Feguifoot sur Jeudi 19 septembre 2019

Alors la grande question, laquelle d’ailleurs l’on se pose, tout comme à vous, est de savoir si le président de la Fédération Guinéenne de Football, Antonio Souaré en prenant ces décisions, surtout celle concernant Abédi, a finalement compris que le Social, l’état d’âme, ne peut pas construire, faire fonctionner, moins encore faire avancer une institution sérieuse ?

APPAREMMENT OUI !!!

Rappel des faits, cas Abédi…

Pour rafraîchir les mémoires, il vous souviendra que la Guinée avait raté sa qualification à la CAN U20 avec Souleymane Camara alias Abédi contre la Mauritanie, score cumulé : 3-3. Au match aller des éliminatoires, en déplacement, la Guinée s’était inclinée (1-0). Au retour, le Syli Junior a pu marquer trois buts sans dans un premier temps encaissé le moindre but. Mais, les changements apportés dans le jeu par cet entraîneur Abédi avaient plutôt favorisé l’adversaire qui a réussi à remonter deux buts. Score final (3-2) suffisant pour la Mauritanie de se qualifier pour avoir marqué deux buts à l’extérieur, au détriment de la Guinée, à la phase finale de cette compétition que le Niger a abritée.

En effet, après cet échec, le monde sportif local s’attendait à une conséquence plutôt qui allait mettre à l’époque Abédi au chômage en ce qui concerne les équipes nationales. Mais, non. Il a de préférence et à la surp#rise générale de tous, été bombardé encore à la tête de l’équipe U23 par Antonio Souaré, président de la FEGUIFOOT. Ce qui a, à l’époque, sonné au rythme de l’amateurisme hors pair, inadmissible et inestimable pour un résultat probant.

Puisque même dans la vie quotidienne, lorsqu’on échoue, le principe voudrait qu’on regresse, au lieu d’avancer. Bien au contraire pour Souleymane Camara, lui, avait plutôt avancé en quittant l’équipe U20 pour U23. C’est-à-dire d’une catégorie inférieure pour une autre plus relevée, alors qu’il n’avait rien prouvé de bon qui méritait une telle ascension en sa faveur. Dommage pour lui, il s’est vu répéter les mêmes erreurs commises lorsqu’il était avec les Juniors. Mais cette fois, comme on le dit très souvent, la nuit à beau être longue, le jour finit par arriver, pour le moment, l’aventure Abédi avec les équipes nationales, est terminée.

Vivement le mérite dans nos institutions de football pour qu’on puisse espérer les meilleurs résultats pour nos équipes nationales.

Hamidou BANGOURA – KIBOLA

Tel : (00224) 628 959 404

Abonnez-vous à notre newsletter
Rejoignez les 150 305 autres abonnés Saisissez ici votre e-mail
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy