Réactions
A la Une

Aboubacar Touré Odégbami, ancien joueur guinéen, sans langue de bois : « tant que moi, je vois notre équipe jouer, je ne souhaite pas du bonheur pour (elle, décryptage)

Plusieurs footballeurs guinéens ayant arboré la tunique de l’équipe nationale vivent aujourd’hui dans une précarité impensable. Ils clament à chaque prise de parole en public être abandonnés par les autorités du football de leur pays et même par l’État guinéen. Pourtant, parmi eux, il y a ceux qui avaient joué à l’ère époque contre presque zéro franc, mais ils ont tout de même accepté de défendre l’honneur de la Guinée sur le plan du football.

Parmi ces anciens internationaux guinéens, figure Abdoubacar Touré dit Odégbami, ancien attaquant de l’association sportive du Kaloum, du Hafia FC et du Syli national.

Prenant la parole Lundi 20 septembre 2021 sur les ondes la Radio Nostalgie FM (98.3), un média guinéen, dans l’émission Nostalgie Sports dont Hamidou KIBOLA BANGOURA administrateur général d’Africasport.org, fait partie des consultants, Aboubacar Touré très célébré en milieu sportif guinéen sur le sobriquet « Odégbami » a exprimé sans langue de bois et à visage découvert  sa déception des responsables du football guinéen partant de clubs en équipe nationale. Il déclare qu’à l’ère époque, c’était comme si on les utilisait au besoin et les abandonnait après.

« J’ai été déçu par beaucoup de responsables du football guinéen en club comme en équipe nationale. Parce que nous quand tu ne partais pas à l’entrainement, tu as des problèmes, tu ne voyages pas, tu as des problèmes. Après les rencontres, tu es abandonné. Une fois là, j’ai joué à Dakar contre AS Police, l’unique but a été marqué par moi. Quand on est sorti (sur le terrain, ndlr) première touche de balle directement, je l’ai mis dedans. (Après le match, ndlr) les gens du Sénégal m’ont dit avec tout ce que tu fais pour ce pays (la Guinée) qu’est-ce qu’on te donne ? J’ai dit, j’ai tout.  Parce que tu ne peux pas dire que tu n’as rien (c’est l’image de la Guinée qui allait être écorcée, ndlr). Ce jour là entre moi et Dieu, après le match chacun a eu 4 500 FCFA. »

 À vous écouter, on sent un homme fortement déçu. Est-ce que c’est cela ? Une question d’un journaliste participant à ladite émission.

 « Je suis beaucoup déçu. J’aimerais qu’avant d’envoyer les supporters dans les hautes compétitions (la Coupe d’Afrique des nations par exemple, NDLR) ceux qui ont travaillé pour ce pays là, ils sont là, ils ne font rien, il faut les réunir au moins 10 personnes, tu les ajoutes aux supporters, tu les envoies. Ou tu envoies les gens (anciens) qui ont joué dans l’équipe nationale guinéenne. En nous voyant dans les vestiaires, quand quelqu’un déconne, on vient, on s’occupe (de lui), on le dira dis-donc comment tu joues ? On le dira c’est comme ça tu dois jouer. »

 Est-ce que vous raisonnez aujourd’hui ceux pensent que le football guinéen a une sorte de malédiction vu que les anciens joueurs sont abandonnés à leur propre sort ? posait un autre journaliste dans Nostalgie Sports.

 « Oui, oui ! Et comme ça, ça ne va pas marcher parce que tant que moi, je vois notre équipe jouer, je ne souhaite pas du bonheur pour (elle, NDLR). C’est cela la vérité qu’on m’aime, qu’on ne m’aime pas, ça c’est pas mon problème » soutient-il.

 En dépit de ses regret et déception, Aboubacar TOURÉ dit Odégbami a heureusement eu la chance d’intégrer l’administration publique guinéenne. Il est fonctionnaire d’État. Ce, grâce à la générosité du feu président général Lansana Conté qui l’appelait son petit, dit-il.

 « Je remercie beaucoup le feu Général Lansana Conté qui a dit (un jour) que je ne vois pas mon petit Odégbami Costaud. Je ne vois pas ici son nom sur la liste pour être à la fonction publique. Dieu merci, je suis fonctionnaire, je suis au ministère des transports grâce à Lansana Conté », a expliqué sur Nostalgie FM dans des propos retranscrits par la rédaction d’Africasport.org.

En conclusion, Odégbami guinéen a affirmé qu’il souhaite que son enfant joue pour l’équipe nationale guinéenne en s’appuyant sur l’argument comme quoi ceux qui l’ont déçu, ne l’ont fait qu’à lui Aboubacar Touré,  pas son enfant.

Hamidou KIBOLA BANGOURA pour africasport.org
Tel : 628 95 94 04

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page