FeguifootGUINEE

Antonio en a sa claque :« trop c’est trop…», il veut désormais taper dans le mille

Antonio Souaré, président de la feguifoot, en a sa claque de la part de ses détracteurs. Le dirigeant fédéral ne compte plus se laisser faire devant des critiques, dit-on, subjectives ou des propos injurieux dont il pourrait faire l’objet dorénavant. Pour le reste de son aventure, Antonio Souaré veut taper dans le mille. Il dit ne plus vouloir reculer devant n’importe qui. Ce, à compter du 15 juillet 2019, date à laquelle, Antonio Souaré a annoncé au cours d’un point de presse, tenue au siège de la fédération guinéenne de football, le limogeage du sélectionneur Belge, Paul Put à la tête du syli national y compris son staff au complet, quelques jours seulement après l’élimination humiliante de la Guinée à la CAN 2019 (en cours Égypte), en huitième de finale par l’Algérie (3-0).

« Il y’a des gens tapis dans l’ombre à la fédération [guinéenne de football]. Ils n’accepteront jamais [que les choses bougent] qui croient qu’ils font du mal à Antonio Souaré. J’ai mon académie, j’ai mon terrain. J’ai rénové le stade de Nongo, 54 milliards de francs guinéens. Allez voir. Ensuite, j’ai une télévision de sports, une radio de sports [groupe Cismédias]. Celui qui veut me critiquer ou m’insulter qu’il ait aussi l’amabilité de dire voilà moi aussi j’ai déposé ça dans le sport. C’est ça la vérité. Trop c’est trop. Désormais je ne reculerais devant personne. » a-t-il martelé Lundi dans la salle de conférence de l’instance, remplie de journalistes et d’autres.

Dans la foulée, Antonio Souaré a également annoncé la dissolution de toute l’administration de la fédération guinéenne de football, toutes les commissions, et a promis qu’elles seront reprises dès son retour de l’Égypte, où il prendra part à l’assemblée générale de la CAF et au tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2021, le 18 juillet prochain au Caire.

Concernant le cas syli U17, Antonio Souaré a aussi déclaré la suspension du président de la commission des compétitions, Lahassane Youla, de la secrétaire particulière du secrétaire général, Madeleine Wright, de l’entraîneur de cette catégorie, Mohamed Maléah Camara et les deux joueurs (Aboubacar Montela Conté et Ahmed Tidiane Kéita) épinglés par la plainte du Sénégal contre la Guinée pour fraude sur âge lors de la CAN U17, disputée en Tanzanie cette année.

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page