FeguifootGUINEE

Antonio Souaré promet des sanctions contre Paul Put pour ses propos tenus après Guinée-Madagascar

Le président de la fédération guinéenne de football, Antonio Souaré a réagi ce Lundi au téléphone depuis Alexandrie sur les antennes de la Radio privée « Espace FM » (Conakry) contre les propos du sélectionneur du Syli national – Paul Put, tenus en conférence de presse après son nul face au Madagascar samedi dernier. Alors que la Guinée entrait en compétition de la CAN 2019, en phase de groupes notamment.

Dans un premier temps, le président de la feguifoot dit n’avoir pas personnellement encore écouté ce discours, selon lui, qu’on attribue à Paul Put. Des propos pourtant réels qui sont qualifiés mêmes d’irresponsable de la part du belge par plusieurs observateurs particulièrement à Conakry.

Toute fois, si cette phrase : « j’ai des joueurs qui ne jouent pas dans leurs clubs » s’avère que c’est Paul Put qui l’a dite, Antonio Souaré qui dit de ne pas l’avoir entendue, pourtant diffusée dans les médias et mêmes les enregistrements sonores et vidéos existent toujours, promet des sanctions contre son employé (Paul Put) voire dit-il la plus lourde.

« Je n’ai pas écouté ça. Mais s’il le dit, il y aura des sanctions. Si c’est vrai qu’il l’a dit et que j’arrive à l’écouter, c’est un problème, il va prendre la plus lourde sanction. Ça au moins c’est clair. Parce qu’en ce moment, ça ne serait pas professionnel. Parce que personne n’a influencé sur son choix. Il a monté une équipe. Il a le logiciel qui suit aujourd’hui tous les joueurs sur la planète. Si c’est vrai qu’il l’a dit, il prendra ses responsabilités » a-t-il promis.

Pour rappel, la Guinée pour son entrée en compétition de la 32e CAN, soit sa 12e participation, n’a pu faire mieux qu’un match nul (2-2), arraché de justesse face à une équipe malgache pourtant novice mais engagée pour honorer sa première compétition majeure.

Le syli national sera face aux supers Eagles du Nigeria mercredi à Alexandrie pour le compte de son deuxième match de poule (B).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page