GUINEE

Guinée : Biographie, parcours sportif, président de club… voici ce qu’on sait du nouveau ministre des sports Béa Diallo

Né à Monrovia le 7 juillet 1971 d’un père diplomate et d’une mère d’origine sénégalaise, Bea Diallo a vécu l’essentiel de sa vie en Europe. Paris d’abord, puis Bruxelles. Sixième d’une fratrie de neuf enfants, il ne se prend pas pour un exemple et pourtant il peut l’être. Son parcours, celui d’un homme qui a mis plusieurs fois ses adversaires au tapis, qui a réussi en politique et qui rêve aujourd’hui d’un monde meilleur, parle pour lui.

Lansana Béa Diallo est titulaire d’une Licence en sciences économiques et une maîtrise en marketing et communication de l’Université Libre de Bruxelles, Béa Diallo âgé de 50 ans est surtout connu dans le monde sportif pour avoir démarré sa carrière sportive, en décrochant, en 1998, le titre de champion intercontinental des poids moyens dans la boxe, dont il conservera la ceinture pendant six années consécutives.

La boxe a permis à Béa Diallo de s’affirmer et lui a appris que la vie est un combat au quotidien. Elle lui a aussi appris à respecter les règles, ce qui est le cas sur le ring. Grâce à elle, il a pu affronter et franchir beaucoup d’obstacles.

Ensuite, l’enfant originaire de Mali Yembering s’engage en politique : Député du parlement de la région de Bruxelles-Capitale de 2004 en 2019, il y fait partie du comité d’avis pour l’égalité des chances entre hommes et femmes, de la commission de l’environnement, de la conservation de la nature et de la politique de l’eau et de l’énergie.

Et puis, député du parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles de 2004 à 2019, il est membre titulaire de la commission du sport et président de la commission des relations internationales et des questions européennes. Il est membre suppléant de la commission de la jeunesse et de l’aide à la jeunesse ainsi que du comité d’avis pour l’égalité des chances entre les hommes et les femmes. Il préside la commission santé du parlement francophone bruxellois.

En 2006, il est échevin à Ixelles et depuis 2015 le 1er échevin d’Ixelles chargé des compétences suivantes : finance, personnel, pensions, prévention, jeunesse, emploi, insertion sociale, jumelages, coopération internationale, sport.

Par ailleurs, Lansana Béa Diallo à mériter la confiance du chef de la transition guinéenne Mamadi Doumbouya. Au soir du 02 Novembre 2021, le prodige de la boxe guinéenne devient Ministre de la jeunesse et des sports de son pays. Une nomination sur laquelle, il y a beaucoup d’attente et d’espoir dans l’arène du sport guinéen.

Pour cette nouvelle mission qui lui a été confiée, la jeunesse guinéenne attend beaucoup de son nouveau ministre, dans des domaines d’action comme l’emploi, la lutte contre toutes les inégalités et discriminations à travers une politique de dialogue et de prévention.

Il aura la noble mission de rassembler la jeunesse guinéenne autour de l’idéal et de redonner un souffle nouveau au sport.

Il remplace ainsi Sanoussy Bantama Sow, qui était à la tête du département des sports sous le règne du président déchu, Alpha Condé.

C’est la première fois que l’ancien boxeur occupe une place officielle dans l’administration guinéenne. La mission particulière de Bea sera de relever les défis qui attendent le sport en Guinée. Le plus gros challenge à relever est de parvenir à poser des bases solides qui devront aboutir à l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations en 2025, qui sera une première en terre du légendaire club du Hafia 77.

Actions de soutien en Guinée :

En parallèle de sa vie politique, Bea Diallo soutient l’Afrique notamment la Guinée son pays d’origine dans son développement économique et social. À travers sa fondation Bea Diallo. Une fondation qu’il a créée en 1998, il met en place des projets humanitaires tels que la création d’école, le développement d’infrastructures.

En 1999, le boxeur guinéen a mis sur pied une société de transport avec une vingtaine de bus. Ces moyens de transport était en grande partie destiné à faciliter le déplacement des élèves et étudiants. En 2006, Lansana Bea Diallo décide de racheter le club mythique de Guinée en l’occurrence le Hafia FC, premier triple champion d’Afrique dans les années 1970. Bea gère donc le club jusqu’en 2012, année à laquelle Kerfalla Camara KPC signe un protocole d’accord entre le champion IBF pour la cession du tricampeao.

En 2014, BEA Diallo assiste la Guinée dans l’approvisionnement en médicaments durant la crise Ebola.

En 2016, il crée son ONG RMGN (réseau mondial Guinée nouvelle) dont l’objectif essentiel est de vaincre le paradoxe de la Guinée de se voir citée parmi les pays les plus pauvres au monde alors qu’il dispose de nombreuses richesses.

Au cours de la campagne pour l’élection présidentielle en Guinée d’octobre 2020, l’homme politique belgo-guinéen a tenté à plusieurs reprises d’initier un dialogue entre Guinéens, puis d’impliquer la communauté internationale en demandant une médiation internationale.

Alseny Baldé

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page