GUINEE

Guinée : le ministre Béa Diallo aux fédérations sportives nationales à problèmes « il faut qu’on arrête nos égos »

Le ministre guinéen en charge des sports et de la jeunesse a rencontré les 36 fédérations sportives nationales ce jeudi 17 mars 2022. C’était dans un réceptif hôtelier de Conakry.

L’objectif de cette rencontre selon le ministre Lansana Béa Diallo était de rencontrer collectivement en même temps tous les présidents des associations sportives nationales pour leur adresser le message de se donner la main afin de pouvoir avancer ensemble.

« L’objectif était de rencontrer toutes les fédérations collectivement. Le message était de leur demander qu’on puisse travailler d’une manière beaucoup plus rationnelle. C’est-à-dire commencer par s’entendre. Aujourd’hui il y a beaucoup de fédérations qui sont en conflit. Donc essayer de travailler ensemble main dans la main pour pouvoir avancer. J’envie qu’on renforce les compétitions au niveau local ».

Lors de cette rencontre, le ministre Bea Diallo s’est aussi adressé aux présidents des fédérations sportives nationales à problèmes. Telles que les fédérations de basketball et celle de la boxe qui connaissent un bicéphalisme à leurs têtes. L’ancien boxeur international dit ne pas vouloir faire de l’arbitrage entre les parties conflictuelles. Il préfère que les concernés prennent leurs responsabilités afin de se mettre ensemble.

« (…) il faut qu’on arrête nos égos (…). Dans une fédération on a deux fédérations… On ne sait rien faire avec ça. Mettons-nous ensemble, travaillons ensemble. Je demande à toutes les fédérations qui sont en conflit aujourd’hui de ne pas me demander de faire d’arbitrage. Je n’ai pas envie de faire d’arbitrage. J’envie que vous preniez vos responsabilités… Vous avez grandi ensemble, vous avez partagé des émotions ensemble. Entraidez-vous SVP. Que vous vous entendiez pour trouver des solutions pour qu’on puisse avancer ensemble.

Vous faites des résultats à l’international, c’est magnifique. Mais en attendant ici, ça ne fonctionne pas et ça ne va pas », regrette-t-il.

Le ministre des sports a aussi invité les présidents des fédérations sportives nationales dont certains étaient représentées par leurs secrétaires généraux, d’accompagner le comité d’organisation de la CAN 2025 en Guinée, qu’il préside. Car, selon lui, cette organisation sera l’occasion de réaliser des infrastructures qui ne serviront seulement pas qu’au football.

« L’autre recommandation est que l’enjeu que tout le monde évidemment attend et espère c’est l’organisation de la CAN 2025. La CAN 2025 ne veut pas dire seulement football. Ça veut dire développement d’infrastructures d’une manière plus générale, d’une manière transversale de tous les sports ».

Faut-il ajouter que lors de cette rencontre du jour quatre nouvelles fédérations sportives nationales notamment : la fédération guinéenne de Sambo, la fédération guinéenne de Pélote Basque, celles de la Boxe thaï et de randonnée pédestre, ont reçu leurs arrêtés portant délégations de pouvoir de la part du ministère des sports. Ces disciplines sportives sont donc autorisées désormais d’être pratiquées officiellement en Guinée.

Revivez cette rencontre en vidéo :

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page