ÉDITO
A la Une

Homologation du stade GLC : Antonio Souaré mérite qu’on lui témoigne notre reconnaissance (Libre Opinion) !

Il est indéniable que le patron de la société SAM GBM n’est pas le bailleur de fonds de la construction du stade Général Lansana Conté de Nongo.  Pendant ce temps, il est également évident que s’il n’avait pas accepté pour une cause noble de finir les travaux de ce joyau bijou, celui-ci n’était pas sitôt parti pour pouvoir abriter des matches officiels sur son aire de jeu.

Antonio Souaré puisqu’il s’agit de lui, président sortant de la fédération guinéenne de football a eu, disons-le, le courage patriotique de mettre son avoir à travers sa société SAM GBM dans la finition de ce temple sportif de 50 000 places assises. Plusieurs sources généralement très bien informées parlent de plus de 54 millions de dollars sortis et injectés par celui que de nombreux jeunes adeptes du sport roi considèrent aujourd’hui comme le rédempteur de notre football, dans les travaux du stade GLC. C’est ainsi cette bâtisse, soit la plus grande du pays dans le domaine du football, a finalement changé de visage en quittant joyeusement l’étape chantier pour celle d’une véritable infrastructure de football ayant déjà accueilli des matches internationaux de la CAF. Notamment en Ligue des champions (Horoya vs Kaizer Chiefs) et en éliminatoires de la CAN 2022 (Guinée vs Mali).

Ce stade dont l’homologation faisait aveuglément jusqu’ici l’objet d’un doute insensé dans l’esprit de ceux qui veulent voir le chat noir passer partout, ce malgré qu’il ait abrité des matches officiels sous leurs yeux malheureux, a finalement été déclaré officiellement homologué par la CAF lundi 03 mai 2021.

Ce temple sportif situé en haute banlieue de Conakry, dans le quartier Nongo, reste et demeure pour la Confédération africaine de football, c’est-à-dire la sommité du cuir rond du continent, l’unique endroit autorisé où les matches des éliminatoires de la coupe du Monde Qatar 2022 vont se jouer concernant les rencontres du Syli national.

Cela est un honneur et un signe de respect non des moindres pour le pays de l’honorable et légendaire club du Hafia 77, la Guinée en l’occurrence, de pouvoir accueillir ses matches internationaux à domicile sur les installations qui sont les siennes. Surtout, quand vous savez qu’il y a des pays tels que, en tête de chapitre, il faut citer le Sénégal ou encore le Mali, ne pourront pas recevoir leurs adversaires chez eux, pour cause de stades non homologués par la CAF.

Alors au regard de tout ce qui précède, le natif de Wondima, Antonio Souaré, ne mérite-t-il pas une reconnaissance officielle du peuple de Guinée ou encore plus haut, celle de la présidence de la République de Guinée ? Ou du moins qu’on lui témoigne notre reconnaissance ? À chacun son avis !

Toutefois, Alpha Condé, l’actuel détenteur de l’exécutif guinéen, devrait savoir que le stade GLC fait partie de la cinquantaine retenue par la CAF, selon la dernière publication de celle-ci à cet effet. Au même moment, le locataire du palais Sékoutouréah devrait également savoir que son homologue Sénégalais, Macky Sall devra obligatoirement, sauf changement de dernières heures, négocier à l’étranger, malgré lui, un stade où son équipe nationale A jouera prochainement au compte des éliminatoires de la coupe du monde 2022.

H. Kibola BANGOURA

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page