Réactions

Horoya AC : « …des choses à éviter au haut niveau, on doit encore progresser » Soufiane Souaré président du club

Le Horoya AC a soulevé dimanche 08 mai 2022 pour la 8e fois consécutive le titre de champion de Guinée en Ligue 1. C’était au terme de l’exercice 2021-22 qu’il a pratiquement dominé avec 20 victoires, 4 nuls et 2 défaites en 26 journées, assorti de 64 points.

Si en championnat le Horoya Athletic club fait des résultats escomptés, force est de constater qu’en compétition africaine des clubs surtout l’édition passée et celle en cours, le HAC n’a pas fait un parcours honorable, ou du moins, il n’a pas été à la hauteur des attentes. Une situation qui devra sans nul doute amener les responsables de l’unique club qui a représenté l’Afrique de l’Ouest cette saison 2021-22 en phase de groupes de la Ligue des champions CAF à prendre des décisions qui s’imposent.

Même si le président du Horoya AC ne veut pas directement pointer un doigt accusateur sur X ou Y, en revanche Soufiane Souaré pense tout naturellement qu’il y a des choses qui ne sont pas compatibles avec le haut niveau. « Je pense que c’est un tout. Je ne peux pas vous cibler ou pointer du doigt des aspects défaillants. Mais je viens de vous parler de petits détails qui font basculer un match de football. Un mauvais déplacement, une mauvaise relance, une faute d’inattention, un manque de communication etc. Tout ça contribue à passer à côté dans un match. Ce sont des choses à éviter au haut niveau.

Si on regarde même de grands matchs, une petite faute d’inattention fait basculer toute une rencontre. Je pense donc qu’au jour d’aujourd’hui Horoya doit tirer des leçons de tout ça (…)

Et je pense qu’à tous les niveaux sur le terrain ou en dehors, on doit encore progresser, être objectif dans notre constat et prendre les bonnes décisions », a-t-il fait savoir dans des propos rapportés par le site officiel du Horoyaac.com.

Kaba kouyaté

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page