FeguifootGUINEESyli senior

Interview vidéo | Guinée : le travail de la commission d’Éthique torpillé ? (FEGUIFOOT)

L’affaire syli Gate entre le premier vice-président suspendu de la FEGUIFOOT – Amadou DIABY et l’ancien sélectionneur du Syli national Paul PUT connaît un nouveau rebondissement non des moindres. Au Tribunal Arbitral du Sport (TAS), l’audience dans ce dossier va s’ouvrir le 28 février prochain, à Lausanne en Suisse. Et à cette épreuve, la fédération guinéenne de football y va sans arguments ou presque contre Amadou DIABY. Puisque les éléments de preuves contre l’accusé sont encore à Conakry.

Le non envoi des éléments de preuves dont un audio (dans lequel on entend l’accusé sceller le pacte de corruption…) au TAS contre le premier vice-président suspendu de la FEGUIFOOT, a été annoncé ce Lundi 03 février 2020, lors d’un point de presse, tenu au siège  de la fédération guinéenne de football, par le président du comité d’Éthique de l’instance fédérale du football guinéen, Amadou THAM CAMARA. À la suite de celle-ci, un reporter d’africasport.org, l’a rencontré dans son bureau (à Guineenews) pour évoquer cette actualité qui fait la Une des quotidiens sportifs locaux.

Notre interlocuteur, Amadou THAM CAMARA, qui porte la voix de déception de l’organe (de lutte contre la corruption au sein de la FEGUIFOOT) dont il est le président, s’interroge sur ce qui s’est passé, empêchant l’envoi des éléments de preuves au TAS. Ce qui fait dire Amadou THAM CAMARA que 《ça ne sert à rien de mettre une commission d’Éthique, après torpiller son travail.

Il a ensuite ajouté que le comité qu’il préside a mis des éléments de preuves à la disposition de la fédération guinéenne de football, à envoyer au TAS. Chose qui n’est jusqu’ici pas faite.

Interview intégrale

Il vous souviendra que l’affaire Amadou DIABY – Paul PUT remonte à l’élimination de la Guinée à la CAN 2019. Après quoi, l’ancien sélectionneur du Burkina Faso  avait déclaré que le premier vice-président de la fédération guinéenne de football le rackettait à hauteur de 10% de son salaire mensuel.

Dans la foulée, le comité d’Éthique s’était saisi du dossier pour des fins d’enquêtes (en écoutant les deux parties tour à tour). Après ce travail, le comité avait requis 7 ans dont 5 fermes d’interdiction à toute activité de football contre Amadou DIABY et une amende financière lui a été également fixé. Tout comme Paul PUT, a été aussi sanctionné.

Ne se pliant pas à cette décision du comité d’Éthique, Amadou DIABY a interjeté appel au TAS pour dit-il 《laver son honneur.》

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page