GUINEE

La présidente du Conor en a gros sur le cœur : « vous les responsables du football, vous faîtes souffrir les guinéens » (décryptage)

Les membres du comité de gestion provisoire de la Ligue guinéenne de football professionnel ont été installés dans leurs fonctions ce mardi 30 aout 2022 par la présidente du Conor, Mariama Diallo SY et son vice-président, Séga Diallo. La cérémonie s’est déroulée au siège de la LGFP sis dans la cour du palais du peuple de Conakry.

Lors de son intervention, la présidente du comité de normalisation, Mariama Diallo SY a fait savoir que selon ses estimations les dirigeants du football guinéen n’aiment pas en réalité le ballon rond. Sinon, poursuit-elle, la crise que le football guinéen traverse actuellement, ne serait jamais arrivée.

« Le football, c’est la magie mondiale (…) c’est de la folie et le guinéen n’est pas en reste. Vous les responsables du football, vous faîtes souffrir les guinéens. Eux, ils aiment le foot, ils sont prêts à tout pour le foot, mais ceux qui dirigent le foot, n’aiment pas le foot, en tout cas, c’est ce que moi je pense. Sinon, il y aurait pas eu cette crise (…) Combien de courriers ont été envoyés à la FIFA ? aujourd’hui [les gens disent] que le problème du football guinéen maintenant c’est le conor en disant du n’importe quoi sur notre vice-président. On nous accuse de tous les noms. À la FIFA on ne lit même pas ce que les guinéens écrivent contre les guinéens. Quand ça arrive, on dit ça vient de Conakry, [on classe à côté]. Ça, c’est c’était avant nous. Nous, on est venu, on dit que que c’est le conor qui fait la crise, quelle crise on a créée ? », s’interroge-t-elle.

Poursuivant, la présidente du Conor FEGUIFOOT promet que le ballon va continuer à rouler en Guinée. Et ce, dès le mois d’Octobre prochain.

« Monsieur Guilao, nous vous remercions d’avoir accepté, nous, nous sommes connus au gouvernement comme l’autre président (Maturin Bangoura), nous, nous sommes appréciés, nous avions une belle équipe. Cette amitié est restée, on la poursuivie et c’est toi que j’ai appelé au secours tout de suite, j’ai dit, viens tu vas nous aider parce que tu es un ancien du football. Les autres qui ont accepté de le rejoindre, vous ne le faites pas pour le conor (…), vous le faites pour votre pays. Mettons la Guinée en avant, nous nous sommes battus au niveau de la FIFA pour avoir les moyens pouvoir organiser le championnat (…) Le ballon va tourner, en octobre là, vous allez tous jouer », promet-elle.

A la question de savoir pourquoi le bureau dont Maturin Bangoura était président et pourtant élu par des membres statutaires lors d’un congrès électif, a été révoqué. Mariama Diallo a répondu en ces termes :

« La Ligue guinéenne est un démembrement de la fédération guinéenne de football. Il ne peut pas avoir deux fédérations en Guinée. La première visite qu’on a organisée quand on a pris fonction, c’était ici à la Ligue. Nous avons écrit, on a fait un programme pour dire qu’on vient visiter les Ligues, nous n’avons jamais été reçus par le président (Maturin Bangoura), on a trouvé une équipe, mais pas le président. J’en ai été la plus surprise, parce qu’on était dans le même gouvernement. Pour moi, c’était un ami. Il m’appelait ma sœur chérie et je l’appelais mon frère chéri, depuis que j’ai été nommée au Conor, j’ai perdu mon frère (Maturin). Il n’a jamais voulu rencontrer sa tutelle (FEGUIFOOT) que nous sommes. Nous avons écrit pour savoir la situation, parce que nous voulons aider. Nous voulons avoir une situation comment ça se passe pour mieux aider la Ligue, on n’a jamais eu cette situation. J’ai appelé, j’ai envoyé des messages, ça été un refus total de parler avec madame SY. On a oublié que la Ligue guinéenne de football est un démembrement de la fédération guinéenne de football (…). Nous avançons avec les personnes qui veulent avancer avec nous, parce que nous le faisons pour le bien du football guinéen. Toute notre ambition aujourd’hui, c’est réussir la normalisation afin qu’en Guinée, il n’y est plus de normalisation.»

Dans sa prise de parole,  le président du comité de gestion provisoire, Lucien Bendou Guilao a laissé entendre que même avec six clubs, au cas où les autres refusaient de jouer, le championnat aura lieu.

Il importe de rappeler que le comité de normalisation a officialisé le 24 août dernier, la décision de révocation du bureau exécutif de la Ligue guinéenne de football, présidé par Maturin Bangoura. Le conor a justifié sa décision par : «le processus de normalisation du football guinéen en cours à la fédération guinéenne de football.»

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page