Africains D'ailleursAFRIQUE
A la Une

Léopards : Samuel Bastien dévoile le pourquoi d’avoir opté pour la « RDC »

Âgé de 24 ans, Samuel Bastien est désormais Léopard congolais. Durant la récente trêve internationale, Samuel Bastien était présent avec ses désormais coéquipiers sa première fois.

Malgré sa non montée sur le terrain pour des raisons administratives, celui-ci a  en profité pour régler les derniers tout en s’imprégnant de l’ambiance en sélection lors du ressemblent à Lubumbashi, où il a eu l’occasion de se rencontrer avec plusieurs joueurs ayant évolué en Belgique. C’est comme par exemple Dieumerci Mbokani, Chancel Mbemba, Edo Kayembe, Chris Mavinga, Fabrice N’sakala et Yannick Yala Bolasie.

«J’espère que je pourrai aider l’équipe dès le prochain rassemblement. Je n’étais pas qualifié mais le coach voulait que je vois le groupe», explique celui qui a été actif chez les U21 belges à 13 reprises.

Et d’ajouter : «Je n’ai pas du tout l’impression que c’était bouché chez les Diables Rouges. Je n’ai pas fait une bonne saison l’année dernière mais je connais mes qualités. Ce n’est pas parce que j’ai fait cette mauvaise saison que je me suis dit qu’en Belgique la porte était fermée. Pas du tout. J’aurais pu encore attendre. J’ai fait ce choix-là car c’était le choix du cœur. Cela n’a rien à voir avec le fait que je trouvais que j’étais bouché en équipe nationale belge», souligne-il dans un entretien accordé aux confrères de Walfoot.Be paraissant en Belgique, ce lundi 13 septembre 2021.

À noter que le voyage de ce milieu de terrain au Congo avec Paul-José Mpoku et Joris Kayembe cet été durant ses vacances a été déterminant dans sa prise de décision.

«J’avais déjà ça en tête, mais mon voyage m’a convaincu lors de ma décision. C’est quelque chose de réfléchi avec ma famille et mes proches aussi. Ce séjour m’a permis de voir les choses différemment et j’ai tiré beaucoup de leçons. On se dit qu’ici en Belgique, on a de la chance et on est bien. Là-bas, les gens sont heureux avec rien», conclut Bastien.

Cedrick Sadiki Mbala

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page