ligue des championsMondeUEFA

Ligue des Champions : l’autre pan de la déculottée du FC Barcelone, il faut…

Le Bayern Munich a piétiné le FC Barcelone sur le score sans appel de  8 buts à 2, ce vendredi, en quart de finale de la Ligue des Champions. En effet, les Blaugrana n’avaient jamais encaissé autant de buts au cours d’un match en coupe d’Europe toutes compétitions confondues.

 Il faut même remonter à l’année 1946 et à une déculottée 8 à 0 face au FC Séville en Coupe du Roi pour trouver trace d’un tel naufrage des Catalans. A l’inverse, le Bayern est devenu la première équipe de l’histoire à marquer 8 buts dans un match à élimination directe de Ligue des champions. Les Allemands avaient inscrit 4 buts après seulement 31 minutes, c’est là aussi du jamais vu dans un match à élimination directe de C1.

Considéré comme l’un des meilleurs joueurs de tous les temps, Lionel Messi  a très certainement vécu  sa pire soirée de sa carrière. Après Cristiano Ronaldo, éliminé dès les 8es de finale avec la Juventus Turin la semaine dernière, 2-1 contre Lyon malgré la victoire de la vielle dame, le FC Barcelone de Lionel Messi a été brutalement éjecté par le Bayern Munich Conséquence : aucune des deux superstars ne sera présente dans le dernier carré de la compétition cette saison. C’est la première fois depuis 2005 que ce cas de figure se produit sur la scène européenne.

Le stratège argentin vivait alors sa première saison en équipe première, alors que le lusitanien n’en était qu’à sa deuxième année à Manchester United. Les deux clubs avaient été éliminés en 8es de finale. Signalons que l’année suivante, en 2006, Messi, blessé, n’avait plus joué à partir des quarts de finale, mais son équipe du Barça avait remporté la compétition. Par ailleurs donc, Le Bayern Munich envoie un signal très fort à la concurrence après la raclée infligée au FC Barcelone. Depuis sa dernière défaite en rencontre officielle contre le Borussia Mönchengladbach (1-2), le 7 décembre 2019, le club de la Bavière  a remporté 27 de ses 28 derniers matchs, pour un seul nul contre le RB Leipzig (0-0). Sur cette période, les hommes d’Hans-Dieter Flick ont marqué 94 buts  soit 3,36 buts/match) pour seulement 22 buts soit 0,78 but/match) encaissés.  De son coté, doublé par le Real Madrid après s’être effondré dans la dernière ligne droite en Liga, éliminé en Coupe du Roi et battu en Super coupe d’Espagne, le FC Barcelone a fait une croix sur sa dernière chance de titre de la saison en sombrant face aux allemands. Les Blaugrana termineront donc la saison sans le moindre titre, une première depuis l’exercice 2013-2014, soit 6 ans environs. Petite note d’optimisme tout de même : à l’époque, les Catalans avaient relevé la tête et enchaîné la saison suivante par un triplé retentissant. Difficile de trouver une note positive à la soirée du FC Barcelone, On signalera toute fois que Luis Suarez a quand même profité du Final 8 pour mettre fin à une affligeante série. En effet, pour la première fois depuis septembre 2015 et son but marqué contre l’AS Rome au Stadio Olimpico, l’attaquant blaugrana est parvenu à faire trembler les filets en C1 hors du Camp Nou !

El Pistolero a ainsi mis fin à une disette de 1 952 minutes et 69 tirs sans marquer à l’extérieur dans la compétition. Un bien de maigre consolation dans cette soirée cauchemardesque. L’attaquant du FC Barcelone n’a quasiment pas vu la lumière à Lisbonne. Pour preuve, l’Uruguayen a réussi 22 de ses 24 passes durant la partie. 9 d’entre-elles, soit 40,1% de ses passes réussies, étaient les engagements après les 8 buts encaissés et lors du coup d’envoi. Toutes les passes d’El Pistolero, sans exception, ont été effectuées en retrait ou latéralement. Cela en dit long sur sa soirée très pénible du champion d’Espagne 2019.

La révolution chez les Blaugranas sera-t-elle amorcée ? Les jours avenir nous en édifieront.

 

Alseny BALDÉ, pour Africasport.org

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page