GUINEE

Même étant balayé par la CAF, Bea tient à la réalisation des infrastructures initialement prévues pour la CAN 2025 en Guinée

Depuis le 30 septembre 2022, on sait tous officiellement le retrait de l’organisation de la 35e coupe d’Afrique des nations à la Guinée par la CAF. C’est le président de l’organisation panafricaine Patrice Motsepe qui l’a annoncé à Conakry au terme d’une journée de visite ponctuée des rencontres avec le ministre des sports, le premier ministre et le président de la transition.

Même n’ayant plus cette organisation de la grand-messe du football continental, le ministre des sports soutient que la réalisation des infrastructures prévues dans le cadre de la CAN 2025 est une priorité à la limité une promesse de sa hiérarchie.

Lansana Bea Diallo l’a dit dans la foulée de la déclaration du président de la CAF annonçant le retrait de la CAN 2025 à la Guinée. C’était le week-end dernier dans un réceptif hôtelier de Conakry.

« (…) s’il existe une chose que je promets ici, que le président a promise, que le premier ministre a promise au président de la CAF et aux membres de la CAF qui ont pris cette décision (de retirer la CAN 2025 à la Guinée), que nous allons tout mettre en place, mettre toutes les infrastructures effectivement qui vont permettre à ce pays de se développer. Et qu’on restera dans la programmation qu’on s’est fixée, c’est-à-dire 2025. Et qu’en 2025 on sortira tous les stades, nos hôpitaux, nos aéroports, on sortira toutes nos infrastructures qui sont en lien avec ces objectifs qu’on s’est fixés. Parce qu’on ne veut plus que la Guinée soit un pays rougeur, on veut plus que la Guinée soit un pays perdant ».

Aissata Sacko

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page