AutreAUTRES

Œil du journaliste : la suite de notre constat sur les sports à Labé (Guinée)

Après le constat que nous avons fait sur la non organisation du tournoi scolaire depuis 4 ans. Aujourd’hui, nous nous intéressons aux deux autres compétitions phares du football à Labé, qui drainent du monde et une liesse populaire. Malheureusement, ces tournois ont tendance à disparaitre dans la cité sainte de karamoko alpha. Mais, heureusement des associations de jeunes ne lésinent pas sur les efforts pour se soutenir elles-mêmes en organisant des activités sportives à leurs propres frais, une fois par an, au moins.

En l’occurrence, le tournoi inter quartier autrefois organisé par la commune urbaine de Labé et le tournoi inter sous-préfecture doté du trophée Thierno Aliou Bhoubha Diyan chapeauté par la direction préfectorale de la jeunesse de Labé ne sont plus la priorité des autorités. Trois compétitions étaient à l’ordre du jour chaque année dont le tournoi scolaire.

Des compétitions phares qui permettaient aux jeunes de s’affirmer et mettre leur talent en évidence dans les différentes équipes locales comme le fello star (L1) les espoirs ou encore le kolima AC de Labé. Cette initiative tant appréciée par la couche juvénile s’inscrit désormais dans le passé. Que cela soit regretté au passage !

Aujourd’hui, les académies ou encore des équipes qui sont à Labé sont sevrées de compétition. Les jeunes s’entrainent pour ne participer à aucune activité sportive. Comment voulez-vous mettre en valeur les jeunes talents s’il n’y a aucune compétition à la base ? S’est interrogé un entraîneur d’une académie informelle que nous avons rencontré au stade de Labé, qui a lâché ceci : « nous passerons tout notre temps à travailler sans résultat probant.»

Il importe de signaler que depuis plusieurs années, aucune compétition officielle n’a été organisée à Labé par la commune ou par la préfecture qui est habilité normalement à faciliter un accès à la pratique du sport, la certification dans le domaine des activités physiques ou sportives, ou encore la lutte contre la violence dans le sport. Vu ces prérogatives piétinées, sans risque de se tromper, on peut dire que les autorités locales ont fui leurs responsabilités en quelques sortes. Nonobstant, Ces dernières années tout de même il y a eu des compétitions qui ont été organisé par des structures de jeunes tant bien que mal ils font la quête pour y arriver au bout de leurs efforts. Aucun soutien ni du conseil municipal, ni de la préfecture, est de mise pourtant toutes ces administrations disposent en leur sein des sections chargées de la jeunesse et le budget est régulièrement voté pour permettre à la jeunesse de s’épanouir mais hélas !

Comme il est de coutume demandons-nous encore une fois ou part ces fonds alloués à la jeunesse de Labé notamment. En plus des efforts consentit par ces différentes associations de jeunes dans le cadre de l’animation sportive de la ville, ils sont aussi confrontés à beaucoup de difficultés dans l’organisation surtout la sécurité du public et des acteurs concerné. Parfois il y a des échauffourées qui éclatent dans le stade qui empêchent même certains matchs d’aller au bout. Des matchs ont été reporté d’autres délocalisés c’est qui explique l’absence des autorités dans les activités juvéniles.

Il se peut que le nouveau bureau du district de football mis en place récemment ait comme priorité la relance du sport roi dans la ville de karamoko alpha mo Labé dans un avenir très proche.

Affaire à suivre…….

De Labé, Alseny Baldé, pour Africasport.org

Hamidou Bangoura

Passionné par le métier de l'information sportive. Tel (+224) 628 95 94 04

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page