ECOUTEZ LA RADIO RAS EN DIRECT DE CONAKRY

Audit CAN 2019 : plus de 86 milliards francs guinéens… (rapport d’étape)

Le gouvernement guinéen avait dégagé effectivement plus de 86 milliards francs guinéens pour globalement servir à la participation de l’équipe nationale A du pays à la CAN 2019, disputée en Égypte. Avant ce rendez-vous sportif majeur du continent, les guinéens se fixaient l’objectif de jouer les demi-finales pour la première fois, après la finale de 1970 perdue selon les formules d’alors.

Malheureusement, la participation guinéenne a été tout sauf remarquable. Tenu en échec d’entrée par le Madagascar pourtant qui fêtait son baptême de feu (2-2), puis battu par le Nigeria (1-0) et une victoire (2-0) face au burundi, l’aventure s’est arrêtée plus tôt pour le Syli national en huitième de finale après une défaite humiliante de (3-0) qui lui a été infligée par l’Algérie (championne du tournoi).

Après quoi, des révélations de haute gamme, notamment de racket au sein du syli national, ont fait l’objet d’actualité. Occasionnant par la suite le licenciement de Paul Put à la tête de l’équipe et la suspension provisoire du premier vice-président de la fegufioot Amadou Diaby, contre lequel une enquête est en cours.

Pour sa part, le premier ministre guinéen, Kassory Fofana a demandé après ce fiasco, au ministre des finances de procéder à un audit pour que lumière soit faite sur la gestion de ce budget faramineux. L’audit dont le rapport d’étape a été communiqué ce jeudi par le conseiller du PM, lors d’un point de presse, tenu à la primature.

« […] Rapport d’étape Audit CAN 2019.
Comme vous le savez, notre pays a été représenté, cette année, à la Coupe d’Afrique des Nations de football qui s’est déroulée en Egypte du 21 juin au 19 juillet 2019.

Pour permettre une pleine réussite à notre participation à cette compétition africaine, le Gouvernement a dégagé d’importants moyens financiers à hauteur de 86 110 494 543 GNF pour couvrir les primes, le transport, l’achat des équipements, l’hébergement, la restauration de notre délégation. En outre, 1 700 000 $ US ont été dégagés pour les droits de retransmissions acquis pour la période 2019- 2021.

Ces montants étaient modulés en paiement sur les différentes phases de la compétition.

Malheureusement, notre participation s’est arrêtée en huitième de finale le 07 juillet 2019.

Tirant les premières leçons de notre participation à ce rendez-vous sportif, le Premier Ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana, avec l’accord de Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, a instruit le Ministre de l’Economie et des Finances de procéder à l’audit financier de la participation de la Guinée à cette CAN.

Les diligences de la mission ont consisté à examiner :

les dépenses sur le regroupement des joueurs et encadreurs depuis leurs différents Clubs jusqu’à Conakry et de Conakry à Marrakech au Maroc ;

– le transport des joueurs, encadreurs, officiels et supporters ; de Conakry au lieu des compétitions ;

– L’hébergement et la restauration des officiels et supporters à Alexandrie et au Caire ;

– La couverture médiatique et les droits de diffusion.

Pour des raisons de regroupement des interlocuteurs notamment de la Fédération Guinéenne de Football et du Ministère des Sports, la mission a démarré le 19 juillet 2019.

A date, l’évolution de la mission d’audit se présente comme suit :

· Un rapport d’étape a été remis à Monsieur le Premier Ministre, le vendredi 2 Aout 2019.

· Un reversement de 1 567 350 $ US soit 14 954 107 359 GNF a été fait au profit du Trésor Public par le Ministère des Sports.

Après avoir pris connaissance du rapport d’étape, le Premier ministre a donné des instructions fermes et précises pour que certaines rubriques soient mieux renseignées et développées. Il s’agit entre autres :

– des dépenses prises en charge par la CAF et préfinancées par le Gouvernement.

– la situation des dépenses effectuées au compte du Comité de Soutien pour un éventuel remboursement sur les fonds collectés.

L’audit obéit à des normes incontournables notamment de procédure contradictoire, de fiabilité et d’objectivité du rapport. Ces exigences couplées à l’obligation de transparence à laquelle le Gouvernement nous invite à la poursuite de la mission en vue de répondre à toutes les questions posées par Monsieur le Premier Ministre.

La présente communication vise à partager avec l’opinion publique, le rapport d’étape en respect du principe de reddition de compte qui régit désormais la gestion des ressources de la République conformément à la volonté du professeur ALPHA CONDE et à laquelle le gouvernement est assujetti.

Je vous remercie pour votre aimable attention. »

Abonnez-vous à notre newsletter
Rejoignez les 150 305 autres abonnés Saisissez ici votre e-mail
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy