ECOUTEZ LA RADIO RAS EN DIRECT DE CONAKRY

M. SOUMARÉ : « le statut qu’ils utilisent pour ce congrès, c’est du chiffon » Candidat au poste de SG – FGBB

Va-t-on assister ce 30 novembre 2019 à deux congrès pour les quatre prochaines années à la tête de la FGBB ?

Va-t-on assister ce 30 novembre 2019 à deux congrès pour les quatre prochaines années à la tête de la FGBB ?

Le bloc des frondeurs contre une nouvelle candidature de Sakoba KÉITA, président sortant de la fédération guinéenne de basketball, ont animé une conférence de presse ce jeudi, 28 novembre 2019 à cet effet, à Kaloum, au centre ville de Conakry.

Il était question pour ces frondeurs contre une nouvelle candidature pour Sakoba KÉITA qu’ils accusent vouloir changer l’article 37 des statuts qui régissent le fonctionnement de leur association sportive pour, disent-ils, se maintenir à la tête de la fédération guinéenne de basketball pour la troisième fois de suite, de faire savoir leur désaccord concernant la tenue du progrès que Sakoba candidat à sa propre succession et cie organisent le 30 prochain à Boké, à l’intérieur du pays. Ces fondeurs estiment que la candidature du président sortant est contraire au contenu de l’article 37. Ce dernier stipule que :

« Article 37 : le président de la FGBB, préside le congrès, le conseil général, le comité exécutif et assure la police de ces réunions. Il représente la FGBB et ne vote qu’en cas d’égalité de voix pour départager. Sa voix est prépondérante.

Il est élu pour un mandat de quatre ans renouvelable une seule fois ;

Il est l’ordonnateur des crédits alloués à la FGBB, et garant du bon fonctionnement de l’organisme ;

En cas de nécessité ou d’urgence, il peut convoquer le bureau central ou le comité exécutif ;

En cas d’absence ou d’empêchement du président lors des réunions, le vice-président ou le membre ayant le plus d’ancienneté au sein de la FGBB, assure l’intérim ;

Toutes les décisions du congrès, le comité exécutif du bureau fédéral sont prises par la majorité des voix, à l’exception de celle relative au déplacement du siège, qui relève des dispositions de l’article (9) des présents statuts. »

À l’occasion de cette conférence, Maury SOUMARÉ candidat au poste de secrétaire Général de la fédération guinéenne de basketball a traité le statut que Sakoba et compagnie, dit-il, veulent utiliser pour le prochain congrès, « du chiffon ».

« le statut qu’ils utilisent pour ce congrès, c’est du chiffon », a-t-il lâché.

Pour sa part, l’autre conférencier, en l’occurrence Mamadou KANTÉ, a annoncé que si Sakoba Kéita et son groupe tiennent leur congrès comme prévu à Boké le 30 novembre 2019, ils tiendront le leur également à Conakry le même jour, pour élire leur bureau exécutif.

Ce qui pourrait engendrer des conséquences négatives et entasser même l’avenir du basketball guinéen, car, les institutions internationales en charge de la gestion administrative de ce sport de main, seraient amenées ainsi à décider de suspendre la Guinée de ses activités.

L’essentiel de la conférence de presse en vidéo

Abonnez-vous à notre newsletter
Rejoignez les 150 305 autres abonnés Saisissez ici votre e-mail
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy