ECOUTEZ LA RADIO RAS EN DIRECT DE CONAKRY

Exclusif – Guinée : le coach formateur à la base de Naby Kéita réclame son droit de formation

Alya Soumah, entraîneur du club informel FC Alya de Dixinn (Conakry), formateur de Naby Kéita à la base ne veut plus se suffire des simples promesses des uns et des autres. Il préfère briser le silence et de s’emparer des médias pour révéler l’histoire qui le lie à l’international Guinéen de Liverpool, qualifié en finale de la League des Champions UEFA, Naby Kéita, bien qu’il traîne une blessure.

À défaut d’une visibilité médiatique dont il voulait avoir aux côtés de Naby Kéita suite à son ascension fulgurante, Alya Soumah veut en revanche qu’il soit rétabli dans son droit de formateur à la base. Un droit dont, dit-il n’a nullement bénéficié depuis l’éclosion grandiose de celui qu’il estime l’avoir protégé à bas âge.

Photo archive : FC ALYA

« Naby Keïta, c’est mon joueur. C’est moi qui ai formé Naby Kéita depuis qu’il avait 5 ans. Aucun entraîneur ne peut se réclamer devant moi d’être l’entraîneur formateur de Naby Kéita. Beaucoup de gens connaissent à Conakry que c’est l’entraîneur Alya Soumah qui a formé Naby Kéita et Amadou Diawara. Je réclame mon droit de formation de Naby Kéita au Santoba FC (club Guinéen de L1 qui aurait reçu après le transfert de Naby Kéita chez les reds anglais, deux milliards Francs guinéens au titre de l’indemnité de départ du joueur au club, ndlr)».

Depuis plusieurs années Naby Kéita joue le haut niveau, pourquoi c’est maintenant vous décidez de vous faire entendre publiquement, Coach ?

« C’est parce qu’il y’a beaucoup d’arnaqueurs. Beaucoup de gens se réclament d’être entraîneur formateur de Naby Kéita. Donc c’est pourquoi, moi aussi j’ai décidé de parler un peu pour que les gens sachent l’histoire. Naby Keïta c’est mon joueur », insiste-t-il.

Est-ce que vous savez d’où est partie cette polémique qui vous pousse à une telle communication dans les médias aujourd’hui ?

« oui ! J’en sais un peu. On avait joué un match amical en ville [ centre ville de Conakry, kaloum] c’est là-bas que Atouga [ un entraîneur local à qui, le joueur a offert il y’a quelques mois une villa à Conakry] a vu Naby Kéita. Alors quand il y’a un grand match contre Santoba ou L’AS Kaloum, il [Atouga] appelle Naby pour aller jouer pour lui. Après il donne un peu l’argent à Naby [et il le ] dit n’accepte pas que Alya connaît ça. Il prenait Naby derrière moi pour aller jouer sans me rendre compte. C’est comme ça les gens de kaloum ont vu Naby Kéita avec Atouga » a-t-il expliqué.

Et aujourd’hui bon nombre de personnes considèrent le nommer Atouga comme entraîneur formateur de Naby Kéita à la base. Plusieurs observateurs estiment d’ailleurs que c’est ce qu’aurait poussé Naby Kéita a acheté une villa à Conakry et à l’offrir à ce dernier en guise de reconnaissance. Toute chose qui aurait irrité et sonné la colère du coach Alya Soumah pour rompre son silence et demander lui aussi son droit de formation, soit à Naby ou au Santoba FC , considéré comme club formateur où le joueur avait quitté, lequel reçoit les indemnités de départ à chaque signature d’un nouveau contrat par celui qu’on appelle « Déco ».

Notre interlocuteur dit avoir disposé de toutes les pièces justificatives qui attestent que c’est lui qui a formé le joueur à la base. Cependant, ce droit de formation lorsqu’il en parle à Naby, il le répond que tout a été faussé au départ.

« il y’a les documents à la maison. Naby m’a dit, Alya ce n’est pas moi. Ils ont gâté au départ. Ceux qui m’ont envoyé en Europe, ce sont eux qui ont gâté tout. [Qui par exemple et que sait-il passer? ] Malick Kébé (manager du joueur, ndlr). Au départ lorsque Naby quittait ici (la Guinée, ndlr) c’est le nom de mon club qui était dans son papier, FC Alya. Je ne sais pas comment il (Malick Kébé, ndlr) a changé ça » s’interroge-t-il.

En attendant de rentrer en possession de son droit qu’il réclame, les rapports entre Naby Kéita et Alya Soumah sont toujours bons. Et le red anglais ne cesse de promettre du miel à son formateur.

« Naby Kéita m’a dit de rester tranquille et de le regarder. Que je ne vais perdre. Je suis là-bas. Sinon Naby n’a pas de problème mais c’est le départ qui a été faussé. [Donc vous ne comptez pas saisir les autorités, notamment la feguifoot ?] Non ! Pour le moment ».

Notons qu’à côté du démon argent voilé dans le droit de formation réclamé par le coach Alya Soumah, il se dit tout aussi mécontent du fait que la presse ne parle pas de lui lorsqu’elle parle de Naby Kéita. Pourtant, conclut-il, il a été pour beaucoup au départ du jeune.

Abonnez-vous à notre newsletter
Rejoignez les 150 305 autres abonnés Saisissez ici votre e-mail
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy