ECOUTEZ LA RADIO RAS EN DIRECT DE CONAKRY

Syli national : cet entraîneur français veut poser ses valises en Guinée (carrière)

Noël Tosi prochain sélectionneur de la Guinée ?

Depuis le limogeage de Paul Put à la tête du Syli national après une honteuse participation de la Guinée à la CAN 2019 (parcours limité aux huitièmes de finale avec une défaite de 3-0 contre l’Algérie), le poste de sélectionneur de cette équipe reste toujours vacant. Il devra prochainement être occupé par Noël Tosi, si le choix de la fédération guinéenne de football se fait sur la base des compétences et du vécu des postulants.

L’ancien entraîneur de Wydad de Casablanca, grand club du football africain (Champion du Maroc (20 fois), Coupe du Trône (9 fois), Ligue des champions de la CAF (2 fois), Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe (1), Supercoupe de la CAF (1 fois), Coupe afro-asiatique (1 fois) et Championnat arabe des clubs (1 fois), Noël Tosi veut poser ses valises en Guinée pour mettre à la disposition de l’équipe nationale A du pays de Hafia 77 (triple champion d’Afrique ) ses compétences avérées, connues de tous.

Âgé de 60 ans, Noël Tosi fait partie des postulants pour le poste de sélectionneur du Syli National dont la date butoir pour le dépôt des candidatures a expiré le 12 août dernier. D’après nos informations, plusieurs candidatures sont enregistrées (total non dévoilé) par le Secrétariat général de l’instance dirigeante du football guinéen, Feguifoot. Mais, en principe, si le choix se fait, mentionnons-le, sur la base du mérite, le prochain sélectionneur idéal pour la Guinée devra être appelé Noël Tosi. Cela, pour permettre au onze national senior de la Guinée de renouer avec du succès. D’abord pour la CAN 2021 dont les éliminatoires qualificatives démarrent en novembre prochain. Ensuite, la qualification pour le mondial Qatar 2026 qui va être une grande première pour la Guinée en quête de ce rendez-vous depuis et toujours sans succès.

En tout cas, le premier entraîneur français à avoir entraîné aux USA, Noël Tosi, fervent connaisseur du football africain, est bien parti pour être celui qui sera sur le banc du Syli national sénior de la Guinée pour les prochaines années d’allégresses sportives à la grande satisfaction des fans de cette écurie qui attendent depuis et toujours le graal. Ce, en dépit de douze participations de leur Syli (éléphant en français) à la plus prestigieuse compétition africaine de football, la CAN, sans malheureusement un bilan comptable, encore moins ronflant.

Mais qui est Noël Tosi ?

Selon Wikipédia, Noël Tosi, né le 25 mai 1959 à Philippeville, aujourd’hui Skikda (en Algérie) est un footballeur français devenu entraîneur. Il est le premier entraîneur français à avoir entraîné aux États-Unis. Il commence sa carrière en France à l’âge de 27 ans. Il traîne dernière lui près de vingt ans de carrière avec 9 titres dont la coupe de la Californie (USA) avec le club de Sacramento.

En 2006, il entame une carrière de consultant télé sur TPS Foot où il commente des matchs de Premier League, parallèlement il est chroniqueur à la radio dans l’After Foot sur RMC. Depuis il est consultant sur Direct 8.

En août 2006, il devient sélectionneur du Congo mais est renvoyé en avril 2007 à la suite du match nul de la sélection face à la Zambie, en match de qualifications pour la CAN 2008.

En 2007, il devient entraîneur de l’AS Cherbourg, en National. La première saison, le club termine 4e du championnat et échoue de peu au pied du podium et de la montée en Ligue 2. La saison suivante, le club perd Ménétrier et Adnane, deux des cadres lors de la saison précédente et le club descend en CFA en 2009 : Noël Tosi quitte le club.

Il est nommé en juin 2009 au poste de directeur technique du Dijon FCO, en collaboration avec Patrice Carteron qui lui est entraîneur mais quitte le club un an plus tard.

Un mois plus tard, en juillet 2010, il est nommé directeur du centre de formation de Nîmes Olympique. En novembre 2010 il occupe le poste d’entraîneur de l’équipe première en Ligue 2 à la suite de la mise à pied de Jean-Michel Cavalli.

En mars 2011, à la suite d’une série de cinq défaites, il quitte le poste d’entraîneur de l’équipe première et retourne diriger le centre de formation du club.

Il débarque à la Réunion en janvier 2012, et signe à la JS Saint-Pierroise, jusqu’à juin 2012 ou il sera démis de ses fonctions d’entraîneur. Le 3 novembre 2012 il assure l’intérim à l’AC Arles-Avignon à la suite de la mise à l’écart Thierry Laurey, avant de prendre la tête de l’équipe le 11 février 2013 en remplacement de Pierre Mosca.

IMG-20190822-WA0004IMG-20190822-WA0003IMG-20190822-WA0002

Bref, Noël Tosi remplit en toute évidence, en bonne et due forme tous les critères suivants, dévoilés par la fédération guinéenne de football dans son communiqué d’appel à candidature, publié sur sa page Facebook.

fb_img_15646886822427503744325705200900.jpgfb_img_15646886874015657107766230578180.jpgfb_img_15646886920301934329442097379203.jpg

Abonnez-vous à notre newsletter
Rejoignez les 150 305 autres abonnés Saisissez ici votre e-mail
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy