ECOUTEZ LA RADIO RAS EN DIRECT DE CONAKRY

Cameroun| football : Roger Milla apporte son soutien à MBoma pour le poste de sélectionneur des Lions

Patrice MBoma, ancien buteur de l’équipe nationale du Cameroun, a fait part publiquement son intention de diriger en tant qu’entraîneur-sélectionneur, les destinées des Lions indomptables du Cameroun dont le précédent occupant du banc de touche, Clarence Seedorf, a été limogé par la fecafoot après son échec à la CAN 2019. Lactuel consultant sportif, Patrice MBoma peut désormais compter dans son souhait de devenir futur patron des vestiaires des Lions Indomptables, sur le soutien d’un des meilleurs anciens footballeurs ayant fait honneur au continent africain, ROGER MILLA.

Dans une interview accordée à Africafootunited, l’ancien avant centre Camerounais se montre catégoriquement opposé au recrutement d’un nouvel entraîneur expatrié pour l’équipe qu’il avait appartenue dans le temps, les Lions Indomptables. De surcroît, il montre ses signes de soutien à ciel ouvert à Mboma. Roger Milla s’interroge cependant pour savoir s’il est obligatoire d’avoir une carrière d’avant pour être entraîneur pour peut-être répondre indirectement à ceux qui sous estime les capacités du candidat MBoma.

Extrait de l’interview

ROGER MILLA : « Qui a dit que pour être entraineur il faut à tout prix avoir fait une carrière avant ? Michel Plantini a été entraineur de l’équipe de France, il n’avait pas entrainé avant, Alain Giresse également a entrainé les Bleus alors qu’il n’avait jamais entrainé. Donc je ne vois pas pourquoi on peut insinuer que parce que Mboma n’a pas encore entrainé une équipe il ne mérite pas les Lions. Ça n’a rien à voir. Je demande à tous Camerounais qui déposent leurs candidatures d’être des entraineurs honnêtes, de ne pas céder aux pressions et de ne pas faire des compromis. C’est ça qui tue notre football. Il y en a qui sont tapis dans l’ombre, et qui vont exiger des commissions à l’entraineur sous prétexte que c’est grâce à eux qu’il a été nommé. Par exemple, si on donne 20 millions FCFA à Mboma, ils demanderaient la moitié, car c’est ainsi qu’ils faisaient avec Clarence Seedorf. Il faut des entraîneurs à l’image de Jean-Paul Akono qui n’a jamais accepté ce genre de magouilles« .

Abonnez-vous à notre newsletter
Rejoignez les 150 305 autres abonnés Saisissez ici votre e-mail
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy